Traitement et recyclage des eaux de lavage

Traitement des eaux de portique de lavage

Une unité de lavage, qu’elle soit destinée aux véhicules VL, PL, Autocars, matériels militaires, agricoles ou viticoles, génère des volumes importants d’eau qu’il faut recycler.

Hydro Environnement prend en compte les spécificités de votre station de lavage afin de vous concevoir la filière de traitement la plus adaptée à vos besoins selon les charges entrantes.

NOS OBJECTIFS

Baisse de la consommation d’eau

Préservation de la ressource

Réduction des déchets

Respect de l’environnement

Protection de l’utilisateur

Charges entrantes :

DCO : de 5 à 35 kg/jour
DBO5 : de 3 à 20 kg/jour
MES : de 5 à 30 kg/jour

Valeurs indicatives :

Taux de recyclage η : ≥80%
Débit de pointe Qpointe : de 5 à 60m3/h
Volume journalier VER : de 5 à 110m3/jour

LES AVANTAGES

Absence de toutes traces de solides en suspension

Absorption de matière organique, métaux, chlore, hydrocarbures

Élimination des germes pathogènes

Désinfection pour maintien de la quantité stockée

Traitement des eaux de portique de lavage

PHASE PRIMAIRE : PRÉTRAITEMENT

• Débourbeur/Décanteur pour retenir les MES et les boues

• Séparateur d’hydrocarbures Classe A sur structures coalescentes

• Réacteur biologique aérobie sur culture fixée pour dégrader la pollution dissoute

• Décanteur secondaire pour recirculer les MES / Biomasse ayant quitté le bioréacteur

• Poste de relevage pour relever les eaux vers le local technique

PHASE SECONDAIRE : STABILISATION / DÉSINFECTION

• Filtre zéolithes pour adsorption de la pollution dissoute

• Filtre 25μm + Charbon Actif

• Désinfection Ultraviolet + Biocide

• Stockage des eaux recyclées avant réutilisation

ENTRETIEN

  • Hydrocurages des boues et hydrocarbures : 2 fois par an minimum
  • Autorégulation de la biomasse par injection de bioactivateur en réseau
  • Changement des filtres à cartouches

AVANTAGES

  • Taux de recyclage > 80%
  • Système compact – faible emprise au sol
  • Hautes performances épuratoires
  • Non pathogène
  • Autonomie de fonctionnement
  • Peu énergivore
  • Faible coût d’entretien
  • Dimensionnement sur mesure
  • Haute résistance du matériau